L’association Diplomacycles était représentée lors de l’assemblée générale constitutive de l’association Collectif vélo réunie en visioconférence le 7 novembre 2020. Le Collectif Vélo Île-de-France rassemble 38 associations, dans une centaine de communes, représentant plus de 7 000 adhérents. Depuis sa création en mars 2019, il a pour objectif de faire de l’Île-de-France une région cyclable, où toutes et tous peuvent se déplacer à vélo de manière sûre, confortable et efficace. L’assemblée générale a fait le point sur les actions récentes, sur les perspectives coronapistes et RER-V et elle a adopté statuts et règlement intérieur.

 

Les participants à la visioconférence

 

Neuf lignes pour le réseau express régional vélo (RER V)

Stein van Oosteren, porte-parole du collectif, rappelle que les associations du Collectif Vélo Île-de-France appellent les élus de notre région à construire un Réseau Express Régional Vélo sur le modèle des transports en commun. Ses neuf lignes cyclables relieront à terme les grands pôles de l’Île-de-France. La région IdF a officialisé depuis le printemps dernier son soutien politique, technique - « Votre carte est très bien ! » - et financier au projet, « qui dessert bien les bassins d’emploi et d’habitat » et comprend des projets de passerelles et d’ouvrages d’art. D’autres financements proviendront des départements, des communes et de l’Etat. Un calendrier a été établi avec des échéances en 2025 et 2030. Le Collectif est étroitement associé à la gouvernance.

Carte du RER V
Carte du RER V

Merci au conseil régional d’Ile de France

Lors du déconfinement, au mois de mai, la région a participé au financement des coronapistes, qui préfigurent le RER V, comme au Pont de Neuilly. « Elle a mis en place des comités de ligne et des comités d’axe, en visioconférence, auxquels nous sommes associés ».

… et au conseil départemental du Val-de-Marne

Rivo Vasta, ancien de Paris en selle, est permanent du Collectif et chargé de mission aménagements cyclables. Il confirme que le boom des coronapistes est accompagné par de vrais partenariats locaux comme avec le CD 94 (en savoir plus). Mais l’enjeu, pour les coronapistes, « n’est plus un élan de création. On est au bout d’une séquence ; il n’y aura pas de deuxième vague de déploiement ; on entre dans un travail de pérennisation : avenue de Paris à Vincennes, la D 933 à Pantin, le Pont de Clichy, qui est menacé. ». Un observatoire des coronapistes est en ligne.

Le cas du Kremlin Bicêtre

Rivo Vasta évoque évidemment la RD 7 (ex-nationale 7) au Kremlin-Bicêtre (94), dont le maire, Jean-Luc Laurent (ex-MRC) manœuvre pour fermer la coronapiste la plus fréquentée d’Île-de-France et remettre les vélotaffeur·euse·s – dont le nombre a doublé en un an- sur la piste cyclable qui serpente sur un trottoir très fréquenté par les piétons …

Louis Belenfant, directeur du Collectif et Clara Sannicolo, chargée d’animation réseau, détaillent les activités du Collectif :

  • des formations sont proposées après l’AG pour les militants des associations adhérentes ;
  • une lettre d’info sera adressée aux adhérents ;
  • les partenariats concernent, outre la région (Ile-de-France Mobilités) et le CD 94, déjà évoqués, d’autres conseils départementaux (discussions en cours) et la Métropole du Grand Paris ;
  • Le collectif c’est une équipe de trois salariés, portés jusqu’à maintenant par le MDB ;
  • le budget, c’est 190 000 €, « le coût de la professionnalisation » ;
  • statuts et fonctionnement : AG annuelle ; une asso = une voix ; adhésion gratuite ; principe de subsidiarité (les assos agissent, le Collectif vient en soutien) ; fonctionnement basé sur la bienveillance 😉, la confidentialité et le respect ;
  • présentation des candidat·e·s au conseil d’administration et vote ;
  • élections régionales, il nous faut accompagner les candidats pour construire leur campagne vélo, avec trois grands thèmes : le RER V quatre lignes en 2024, l’Intermodalité Navigo+vélo, surtout en grande couronne, et des parkings sécurisés et la culture vélo : stationnement vélo devant les lycées, prêt de vélo à 1€, le « savoir rouler » à l’école.

Thierry Duboc