En avril 2015, la Ville de Paris s’est dotée d’un ambitieux « plan vélo ». Il prévoit sur la période 2015-2020 la réalisation d’aménagements permettant d’améliorer la pratique du vélo dans la capitale. Le plan a notamment pour but de tripler les déplacements à vélo d’ici 2020. Une enveloppe de 150 000 000 € doit servir à financer le projet, le détail des investissements ainsi que l’ensemble des objectifs chiffrés sont consultables sur le site de la Ville.

Cependant, la récente fermeture des voies sur berges (rive droite) a occasionné de telles perturbations du trafic des véhicules à Paris, et même en Île-de-France, que la Mairie semble désormais réticente à entreprendre de grands aménagements sur la chaussée. La décision de ne pas réaliser de piste cyclable sur l’avenue du Général Leclerc (Paris 14ème), comme cela était initialement prévu par le plan vélo, ne fait que confirmer ce rétropédalage. L’association Paris en Selle reprise par le Blog Transport du Monde fait part de sa préoccupation quant à l’avenir du plan vélo.

L’association Diplomacycles soutient ce projet porté par la Ville, une initiative qui peut véritablement permettre au vélo de devenir un mode de déplacement de premier plan. L’association reste ainsi attentive à l’évolution de l’application du plan vélo et espère rencontrer le cabinet de M. Najdovski, adjoint au Maire chargé des transports, dans le courant du premier semestre 2017.