A Bagdad, une jeune femme, Marina Jaber, a décidé de se servir de son vélo comme un vecteur pour l'émancipation des femmes en Irak. Son action, relayée par les réseaux sociaux et d'autres médias plus traditionnels, remporte un gros succès. Diplomacycles reprend l'article publié par Courrier international :

"A Bagdad à vélo… Cela peut sembler surréaliste, dans un pays en état de guerre et d’insécurité depuis plus d’une trentaine d’années, mais l’idée fait son chemin. Des Irakiens, et surtout des Irakiennes, sont descendus à bicyclette dans les rues pour le second «marathon pour la paix en Irak». Vedette du mouvement, Marina Jaber, pionnière de la petite reine au pays d’entre les deux fleuves." Lire la suite sur le site de France Info.