Trois membres du bureau (Sylvie Playout, Nicolas de Lacoste, Jean-François Blarel) ont été reçus par le Secrétaire général du MEAE.

Après avoir rappelé l’historique et l’objet de l’association, ils ont exposé la problématique du stationnement des vélos au Quai d’Orsay. Une dizaine d’actes de vandalisme ou de vols ont été signalés à l’association en quelques semaines.

Dans l’attente de la fin des travaux qui devrait apporter une solution pérenne, plusieurs emplacements dans l’enceinte du Quai d’Orsay ont été identifiés et présentés sur plan au Secrétaire général.

Ce dernier a reconnu que l’objet social de l’association était tout à fait en phase avec les objectifs poursuivis par le Ministère en matière de respect de l’environnement et de lutte contre le changement climatique. Il a conscience que la pratique du vélo comme moyen de transport quotidien est amenée à se développer.

Cependant, la question du stationnement au Quai d’Orsay n’est pas simple. L’ampleur des travaux, les obligations renforcées en matière de sécurité des accès, compliquent l’identification d’un point d’entrée et d’un lieu de stationnement. Les endroits désignés par l’association seront impactés par les travaux à un moment ou à un autre. En revanche, d’autres lieux pourraient convenir.

Le Secrétaire général  a demandé à sa chargée de mission de faire une reconnaissance physique des lieux, en liaison avec le détachement de sécurité et la cheffe de cabinet  et d’organiser une réunion avec la DIL.  L’association sera tenue au courant des conclusions de cette étude.

Affaire à suivre...