Alertée par le témoignage d'un agent cycliste concernant la recrudescence de vol de vélos et l'interdiction de leur stationnement à l'intérieur du site du quai d'Orsay, l'association Diplomacycles a signalé cette situation dans un courrier au secrétaire général du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Monsieur le Secrétaire général,

Président de l'association "Diplomacycles", qui a pour objectif d'encourager l'écomobilité au sein du Département et dans les postes, regroupant près de 200 adhérents, permettez-moi de vous écrire pour vous signaler une recrudescence récente et inquiétante des vols et déprédations commis à l'encontre des vélos des agents parqués aux abords immédiats du ministère (site du quai d'Orsay).

Moyen de locomotion d'une part grandissante des agents du MEAE, cette détérioration constatée ne peut que dissuader d'utiliser ce moyen de transport pourtant encouragée par nos plus hautes autorités (plan vélo du Gouvernement, investissements conséquents réalisés par la mairie de Paris, avec laquelle notre association est en contact, etc.). Elle nourrit de nombreux mécontentements et un sentiment d'injustice alors que nombreux deux roues motorisées continuent d'avoir la permission de stationner dans l'enceinte, et que des passe-droits sont constatés tous les jours. Je joins à cet égard à ce courrier l'un des témoignages frappant reçu récemment par notre association.

Je vous écris aujourd'hui pour vous demander de bien vouloir permettre de nouveau aux agents cyclistes de se garer à l'intérieur de l’enceinte du quai d'Orsay, si nécessaire dans un espace dédié pour ne pas gêner les travaux (cour des archives par exemple où des espaces importants sont disponibles). Nous continuons de ne pas comprendre l'argument selon lequel les vélos prendraient trop de place alors qu'aucune étude sérieuse n'a été faite sur les besoins réels des agents cyclistes en termes de parking et leur impact potentiel à l'intérieur de l'enceinte.

Plus largement, nous sommes au regret de constater l'absence d'infrastructures et de facilités dédiées aux agents cyclistes sur le site du quai d'Orsay, singularité regrettable en comparaison des autres sites de la totalité des autres administrations parisiennes d’État ou territoriales. Cette particularité n'est pas comprise s'agissant d'un Ministère ayant œuvré pour le succès de la COP21, en particulier de la part des diplomates étrangers en poste à Paris qui ne manquent pas de souligner cette contradiction.

Nous nous tenons bien entendu à votre disposition et à celle de la DGA et de la DIL pour rechercher ensemble des solutions afin que cesse dès que possible cette situation par ailleurs déjà signalée à vos services.

Nous serions par ailleurs honorés de pouvoir vous présenter les activités de notre jeune association qui compte déjà à son actif plusieurs événements marquants ("Tour des ambassades" 2017 et 2018, rallye Paris-Nantes en avril 2018 pour rapprocher les différent sites de notre ministère,  opération "bike to work" organisée en mai sur le site nantais).

Je vous prie de croire, Monsieur de le Secrétaire général, en l'assurance de ma respectueuse considération.

Yann Hwang, Président de Diplomacycles